[poil à gratter 5] Prière du Vendredi saint, et question de la légitimité de l’autorité

Publié le par Contrerévolution

Quant Benoît  XVI  a  modifié  la  prière  du  Vendredi  Saint  concernant  les  Juifs,  Mgr  Fellay  a  déclaré  que 

rien dans le  texte proposé n’était contre la Foi. Pourtant, la FSSPX ne  souhaite pas appliquer cette 

réforme.  

 

Il m’avait semblé que la FSSPX tenait à obéir aux autorités actuelles de l’Eglise dans tout ce qu’elles 

ordonnaient qui n’était pas contraire à la Foi ni aux mœurs. Par exemple, la FSSPX a fêté le Jubilé de 

l’an 2000, etc. 

 

Si le Pape est Pape, et s’il donne un ordre qui n’est pas contraire à la Foi, en quoi est-il légitime de ne 

pas obéir ?  

 

Autre élément, issu d’un texte FSSPX (abbé Laisney) : « la distinction entre la possession de l’autorité 

qui vient de Notre Seigneur Jésus Christ, qui est bonne en elle-même, et son exercice qui peut être 

un  abus  d’autorité.  La  régularisation  canonique  en  elle-même  est  une  soumission  à  l’autorité  qui 

vient  de  Notre  Seigneur,  c’est-à-dire  à  sa  possession  ;  elle  n’entraîne  nullement  qu’on  suive  les 

commandements abusifs, c’est-à-dire l’abus de l’exercice de cette autorité. Donc une régularisation 

canonique  n’est  pas  "se  soumettre  au mal".  Au  début  des  années  70  il  y  avait  de  nombreux  bons 

prêtres  traditionnels,  qui  étaient  dûment  soumis  à  leurs  supérieurs  légitimes,  tout  en  refusant  de 

suivre les abus que ces derniers introduisaient. L’idée que la résistance aux commandements abusifs 

requiert le rejet de l’autorité elle-même d’où ils émanent est une grande erreur, et loin de l’exemple 

des saints ».

 

C’est  la  distinction  entre  la  légitimité  d’origine  et  la  légitimité  d’exercice.  Nous  y  reviendrons  à 

d’autres  reprises,  car  la  FSSPX  a  régulièrement  tendance  à  ne  pas  respecter  le  principe  pourtant 

rappelé ci-dessus par l’abbé Laisney...

Publié dans actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article